Figuration narrative : un engagement politique ? 3/3

(Cet article fait parti d’un cycle de trois textes sur la figuration narrative : le premier / le second) Arroyo, sous l’influence d’Aillaud, déclare rapidement que l’important était de « soumettre l’art à des préoccupations idéologiques plutôt qu’esthétiques ». L’art politique a pourtant mauvaise réputation, le Salon de la Jeune peinture est très critiquée pour ses prises…

Lire plus