Edito

Un soir de septembre 2016, des amis discutent de leur vie à l’Ecole du Louvre, des dernières expositions et des nouveautés culturelles. La discussion allait de bon train lorsque quelqu’un s’exclama « Et si on créait un journal étudiant pour parler de notre vie à l’Ecole ? Mais aussi des expos à ne pas manquer, des sorties intéressantes et des événements majeurs de la capitale. Quelque chose de régulier, hebdomadaire dans le genre. » L’idée était lancée, Florilèges était né.

Pourquoi Florilèges comme nom ? Le sens premier est celui de la définition donnée par le Larousse : « Sélection, un recueil de choses remarquables », nous souhaitons vous donner les plus belles actualités culturelles. Le choix du pluriel fait référence aux avis multiples étudiants qu’ils souhaitent partager. Cependant, un sens caché existe : ce nom fait référence au Pavillon de Flore du Palais du Louvre qui abrite l’Ecole du Louvre.

Depuis, l’eau a coulé sous les ponts et Florilèges a grandi. Le journal a quitté les bancs de l’Ecole du Louvre durant l’été 2018 pour devenir une association indépendante pouvant accueillir des étudiants du monde entier. Cependant, la volonté reste la même : partager la culture et l’amour des arts.

Aujourd’hui, Florilèges regroupe plus de soixante étudiants de la première année de licence au doctorat, tous passionnés d’Histoire de l’Art et d’Archéologie. Ils vivent en France ou à l’étranger, ayant à cœur de partager leurs découvertes et études.

Envie de vous exprimer ?  Rejoignez-nous en nous envoyant un mail, nos coordonnées se trouvent ici.

Pour ce qui est de la responsabilité du contenu des articles : les idées et points de vue exprimés dans les articles sont de la responsabilité du rédacteur, de la rédactrice en chef, Ariane Da Cunha, et de la directrice de publication intérimaire, Anne-Elise Guilbert-Tetart. En aucun cas les autres rédacteurs ne peuvent être affiliés à ces idées et ne pourront être impliqués dans les litiges causés par celles-ci.

ISSN : 2492-1211

Publicités