Les Bassins des Lumières, plus grand centre d’art numérique en France, proposent aux visiteurs de vivre un moment unique. Sous l’impulsion de l’entreprise Culturespaces, la base sous-marine de Bordeaux accueille désormais des expositions immersives. Le public découvre ou redécouvre ainsi les œuvres des grands noms de l’histoire de l’art à travers une expérience visuelle et sonore.

Une ancienne base sous-marine

La base sous-marine de Bordeaux, située dans le quartier portuaire de Bacalan, a été occupée par les Allemands pendant la Seconde Guerre Mondiale, à partir de juin 1940. Dès septembre 1941, la base connaît de nombreux travaux nécessitant une main d’œuvre incommensurable. Le 6 juin 1945, la base est confiée au Port autonome de Bordeaux.

Ce n’est qu’à l’été 1999 que la nouvelle base sous-marine propose des créations artistiques telles que des expositions photographiques ou encore des rendez-vous musicaux. Depuis 2018, Culturespaces a entrepris un immense chantier d’aménagement des quatre bassins de la base sous-marine. Les bassins de 12 m de haut, 110 m de long et 22 m de large se déploient sur une surface totale de 12000 m2 comprenant 90 vidéoprojecteurs. Des problèmes techniques ont dû être pris en compte, notamment la présence de l’eau avec une profondeur de 16 m. De plus, pour augmenter la surface de déplacement, deux passerelles ont été ajoutées à la première, déjà existante.

« Monet, Renoir… Chagall : Voyages en Méditerranée »

La nouvelle exposition des Bassins des Lumières nous entraîne aux bords de la Méditerranée. Loin de la capitale, la Méditerranée favorise l’exploration de nouvelles thématiques pour les peintres. Les couleurs chaudes de Renoir, Monet, Pissarro, Signac, Matisse ou encore Chagall explosent tout autour des bassins. La vivacité des couleurs est d’autant plus prononcée que la pièce est plongée dans la pénombre. La lumière de la Méditerranée inonde dès lors les bassins jusqu’à ce que les formes et les couleurs miroitent sur l’eau.

L’ensemble de la structure est exploitée pour montrer des œuvres, conservées au quatre coins du monde. Les Bassins des Lumières permettent de réunir, le temps d’une projection, ces œuvres qui sortent de leur contexte habituel et même de leur cadre. L’exposition souligne la sensibilité de chaque peintre à représenter la Méditerranée. Les œuvres s’animent jusqu’à se refléter dans l’eau des bassins créant une narration entre la peinture et le lieu.

« Gustave Klimt, d’or et de couleurs »

En nocturne, vous pouvez admirer les toiles du peintre autrichien, caractéristiques de la Sécession viennoise. À travers sa période dorée, ses portraits et ses paysages, c’est tout un itinéraire de la peinture moderne qui est donné à voir au public. L’or, les motifs décoratifs et les dorures envahissent les murs de la base sous-marine apportant une ambiance mystérieuse, voire magique au lieu.

Une exposition proche du spectacle

Avec ces expositions immersives et interactives, les œuvres prennent vie en dansant sur les murs et le sol. Le numérique se met alors au service de l’art afin de proposer un véritable spectacle. Comme dans un cinéma, le spectateur regarde les images qui se succèdent devant ses yeux, au rythme de la musique. Mais il peut également déambuler autour des bassins occasionnant des points de vues multiples.

Enfin, il ne faut pas omettre que de telles expositions, au-delà d’un aspect financier, engagent de nombreux acteurs et de réelles contraintes techniques afin de rendre ce moment inoubliable pour le public.

Publié par :sophiebld

Laisser un commentaire