Parce que le centre parisien, entre ses boutiques et ses touristes, peut très vite paraître hostile, et qu’il est de certaines adresses que tout étudiant se doit de connaître, Florilèges se charge de vous faire découvrir la culture à Paris de la façon la plus économique possible.

 

Réviser

Quitte à devoir passer une bonne partie de l’année le nez dans les livres, autant en faire une occasion de découvrir des lieux qui sortent de l’ordinaire !

Les bibliothèques :

On peut généralement diviser les étudiants en deux catégories, ceux qui peuvent travailler n’importe où, à la terrasse d’un café, dans leur lit, dans un parc… et de l’autre côté ceux qui ne travaillent bien seulement en bibliothèque. Il s’agit alors de trouver un lieu de travail qui vous permet de travailler aux horaires dont vous avez besoin, de préférence avec les livres de votre discipline. Hors votre bibliothèque universitaire et les simples bibliothèques municipales, réviser peut devenir une véritable aventure pleine de découvertes si vous savez où chercher :

  • La plus connue : la bibliothèque Sainte Geneviève
La salle de lecture de la bibliothèque Sainte-Geneviève, en fasse du Panthéon

Bibliothèque consacrée des Sorbonnards et des étudiants en prépa, elle présente l’avantage d’être gratuite, de fermer tard (22h) et d’être centrale. Cependant elle est aussi très fréquentée, et cet immense espace n’est pas toujours le plus propice à la concentration pour peu que vous soyez facilement distrait. De plus, la BSG est davantage un espace de travail qu’une ressource de recherche puisque les collections ne sont pas spécifiquement portées sur l’histoire des Arts. En variation vous pouvez aussi vous rendre dans ses petites sœurs, la bibliothèque Mazarine et la bibliothèque Sainte-Barbe.

  • La plus éclectique, La Bulac, bibliothèque des Langues et civilisations est la bibliothèque qui se trouve dans les locaux de l’INALCO et se consacre donc à tous les continents. Elle présente des espaces de travails lumineux, divers et confortables. Les ressources sont composées de linguistique, de littérature étrangère et de généralités par zone géographique sur les Arts, l’archéologie, l’Histoire, la Géographie, l’Economie… Promenez-vous dans les rayons et passez du Japon à la Mésoamérique en quelques mètres, De quoi satisfaire tous les curieux. Elle ferme elle aussi à 22h, ce qui en fait un lieu de travail parfait pour les mordus du travail. L’adhésion est gratuite pour les étudiants.
  • La plus féérique : la bibliothèque Forney est installée dans un hôtel particulier qui semble tout droit sorti d’un conte de Perrault. Il s’agit de l’hôtel de Sens bâti au début du XVIème siècle. Vous pourrez donc travailler dans un cadre Renaissance, tout en profitant d’un large catalogue dédié aux métiers d’arts, à la mode, ainsi qu’aux arts décoratifs ou graphiques. La salle est très calme et les espaces de travail lumineux. Seul désavantage, les horaires sont assez réduits, et peuvent varier régulièrement. Il faut créer gratuitement une carte pour les bibliothèques municipales spécialisées pour pouvoir y accéder.

Les librairies :

Paris ne manque certainement pas de librairies et il paraît difficile de faire une sélection, alors je me contenterais ici de parler des librairies parisiennes mythiques, et de mes préférées. Mais si vous aimez faire des découvertes littéraires, je vous recommande d’aller vous promener une après-midi dans le quartier latin et de fouiller les bacs des libraires et bouquinistes dont le quartier étudiant historique regorge. Quelle que soit votre spécialité, vous trouverez probablement la boutique qui correspond à vos besoins.

  • L’incontournable : Gibert-Joseph, située sur le boulevard Saint-Michel dans le quartier latin. C’est la référence pour les étudiants puisqu’il existe un rayon fourni pour chaque domaine d’études. L’avantage principal étant que les ouvrages peuvent être vendus neufs ou d’occasion, ce qui permet des économies conséquentes quand le prix du livre classique de la discipline étudiée atteint parfois 50€. Si vous avez besoin d’un livre coûteux, pensez à aller vérifier s’il est disponible ! Gibert Jeune situé un peu plus bas sur le boulevard fonctionne aussi selon le même principe.

Cependant, si vous êtes un grand lecteur et aimez profiter des conseils de spécialistes, je ne saurais que trop vous conseiller de soutenir les petites librairies.

  • Un classique indémodable, Shakespeare and Co : Situé en bord de Seine, en face de Notre-Dame, la librairie profite d’un cadre plutôt extraordinaire. C’est l’un des grands noms des librairies anglophones parisiennes, vous y trouverez des livres en tout genre, de la théorie du théâtre aux romans. Sur leur site vous trouverez de nombreuses recommandations par thème et vous pouvez également vous inscrire pour recevoir des livres pendant un an ! La librairie possède aussi un café où il fait bon de se poser pour lire. Peu de gens le savent, mais la librairie propose aussi à des étudiants un logement gratuit en échange d’heures de travail dans la librairie, la liste d’attente est malheureusement assez longue, mais tentez votre chance !
  • Pour les passionnés de manga, le Renard Doré : Située à Jussieu, le Renard doré est une librairie spécialisées sur le Japon. Les papiers peints fleuries et les décorations qui changent selon les saisons en font un lieu chaleureux, une vraie bulle de douceur hors de la grisaille parisienne. Que vous soyez déjà lecteur de manga ou non, les libraires sont passionnés par leur sujet et sauront vous recommander les bons ouvrages. Même si les mangas occupent une bonne partie des rayonnages, il y a aussi quantité de figurines, et d’objets tirés de célèbres mangas ou anime japonais. Si vraiment vous n’aimez pas les mangas, vous trouverez au sous-sol de la littérature japonaise, ainsi que des livres sur des activités japonaises, que ce soit comment commencer les origamis ou comment cuisiner des gyoza.
    Mais surtout, au-delà des livres, la librairie propose de nombreux évènements souvent gratuits ou peu coûteux qui vous donneront envie d’y passer vos journées : ateliers créatifs, concerts, conférences, expositions, escape game …
    Le petit plus : Le Renard Doré est très actif sur les réseaux sociaux et publie quasi quotidiennement des recommandations lecture sur Instagram.
View this post on Instagram

🍁 « Françis » chez @shockdom 🍁 Bonjour mes renards des ténèbres ! 🦊 Attention, vous êtes face à coup de coeur magnifique pour un projet pas comme les autres, éloigné du Japon mais pas de la magie ! 🍁🍁🍁 "Cette nuit, montre moi ton côté obscur…" Alors qu'approche dangereusement l'examen des sorcières qui déterminera la prochaine cheffe de clan, Métillia vagabonde et s'amuse – virevoltant entre les bouteilles qui la soulagent de leurs délicieux breuvages. Lorsque son amie Camélia lui offre une once de liqueur pour l'encourager, la jeune sorcière se morfond – sans travail et avec une nuit de plaisir de plus, elle est destinée à échouer lamentablement. Alors, sous le couvert de la nuit, Métillia décide de tricher et de voler le grimoire de la cheffe de clan afin d'invoquer un esprit qui pourrait lui permettre de gagner l'épreuve. Quand le sortilège s'élève puis se pose, dans des volutes de fumée noire apparaît un Renard et, lorsqu'il lui prend la main, Métillia sait qu'elle ne reviendra pas indemne d'une nuit en sa compagnie… Peut-il vraiment voir la noirceur insinuée dans son coeur…? 🍁🍁🍁 Roman graphique de l'artiste Loputyn, diplômée des Beaux Arts de Bergame, "Françis" nous emporte d'abord par sa somptuosité de trait. Dans la douceur de ces pages tendres aux crayons grattée, l'oeuvre de Loputyn s'interroge sur les conflits internes et le sentiment de liberté – et elle le fait magnifiquement. Piégée dans une vie de devoir, à essayer de me convaincre que l'appartenance à mon groupe est le seul chemin, je m'abîme à être celle que je ne suis pas. Lorsque la tentation réveille mon coeur, je me réveille pour comprendre que ma noirceur n'en est pas une – c'est la rancoeur qui est blottie au fond de mon coeur, celle d'une femme libre qui cogne contre les barreaux de sa propre cage pour que je me libère… Ode à la liberté, à la libération sexuelle, à l'amour et à la nature, "Françis" est un voyage indispensable sur l'humanité, la faillabilité de la femme et de l'homme – un élégant bijou d'automne… 🍁🍁🍁 Lien : https://boutique.lerenarddore.fr/product/show/francis/11617 🍁🍁🍁 Belle journée à tous mes renardeaux ! A tout de suite en librairie ! 🍁🍁🍁

A post shared by Le Renard Doré (@le.renard.dore) on

  • Pour les rêveurs : Le nuage vert, située à Cardinal Lemoine, à 5 min du Renard Doré, le nuage vert est la librairie de l’imaginaire, que vous soyez plutôt amateur de fantasy ou de science fiction, je suis convaincue que vous trouverez votre bonheur ! L’occasion pour vous de lire ou relire des classiques comme Hunger Games ou Harry Potter mais aussi de découvrir des ouvrages moins connus mais qui vous plairont tout autant.

Les loisirs

La vie culturelle parisienne est extrêmement riche, théâtres, cinémas, musées… Profitez-en ! Alors voici quelques bons plans pour sortir de manière économique :

Le théâtre

La plupart des théâtres parisiens proposent des abonnements étudiants qui font revenir la place à environ 10€, comme le théâtre de la Colline ou l’Odéon. Mais si vous ne pouvez pas prévoir à l’avance votre emploi du temps sur un an, les tarifs en dernière minute sont aussi très intéressants :

  • Les théâtres associés parisiens ont un tarif étudiant en dernière minute à 10€. Il vous suffit juste de vous rendre au théâtre un peu en avance le soir même et d’acheter votre place.
  • La Comédie Française : alors que ce celèbre théâtre peut paraître bourgeois et peu accessible, il y a en réalité de nombreux tarifs intéressants pour les jeunes et les étudiants.
    Tous les soirs du mercredi au dimanche, une heure avant le début du spectacle, des billets sont mis en vente en dernière minute à 5€. Cependant, les places partent vite et je vous conseille d’arriver très en avance si vous voulez être sûrs d’avoir une place.
    Le mercredi soir, les places mises en ventes en dernière minute sont mêmes gratuites pour les moins de 28 ans !
    La Carte d’abonnement à l’année pour les étudiants est à 10€ et permet d’avoir accès à la billetterie en avance et avec des tarifs préférentiels.

L’Opéra de Paris

L’Opéra met en vente le jour même de la représentation des billets à visibilité réduite à 10€, il faut aller chercher le billet sur place. C’est l’occasion pour des étudiants de découvrir l’opéra sans se ruiner.

Cinémas

Certains cinémas proposent aux étudiants des places de cinémas à moins de 5€, à condition que vous y allez en semaine : C’est le cas du MK2 bibliothèque et du UGC Ciné Cité Bercy. Pour les cinéphiles, une carte d’abonnement illimité coûte un peu moins de 20€ par mois selon si vous optez pour une carte Pathé/Gaumont ou UGC/Mk2. Elles vous donneront accès à tous les cinémas de la franchise, ainsi qu’à un certains nombres de cinémas d’art et d’essai qui acceptent également ces cartes.

Les musées

La capitale est remplie de musées, où des expositions sont organisées tout au long de l’année. Ils sont, pour la plupart gratuits pour les étudiants. Des bons plans et des tarifs réduits sont cependant disponibles pour les étudiants lors des expositions payantes. Aussi, beaucoup de musées payants sont gratuits le premier dimanche du mois, et propose des pass annuels ou mensuels pour les visiteurs réguliers. Si certains musées sont des incontournables de la capitale, d’autres expositions sont moins connus du grand public.

  • Le blockbuster, Le Louvre: Le plus célèbre des musées parisiens, est sans conteste le musée du Louvre. Il nous offre une très grande collections d’art, d’Histoire et d’archéologie, venue des quatre coins du monde, et de toute époque. Une longue promenade dans les galeries, où seule votre curiosité saura rallier la Renaissance aux antiquités orientales. Plusieurs expositions temporaires y sont organisées régulièrement. Jusqu’au 5 juillet 2021, vous aurez aussi l’occasion d’aller visiter l’exposition temporaire Figure d’artiste.
  • Le trop souvent négligé, le musée de l’Orangerie : Au bout du jardin des Tuilerie, se situe le musée de l’Orangerie. Ses célébrissimes voisins, le Louvre et Orsay lui font de l’ombre et le musée ne reçoit pas autant d’attention qu’il mérite. Le musée expose des peintures impressionnistes. De nombreux peintres comme Matisse ou Cézanne y sont exposés. C’est d’ailleurs ce musée que choisit le peintre Claude Monet pour accueillir ses tableaux Nymphéas, œuvres incontournables du musée. Les salles Walter-Guillaume ont été complétement rénovés. C’est au milieu de cette nouvelle jeunesse que vous aurez l’occasion de visiter les différentes peintures du XIXème siècle.
  • Où la science fuse, le palais de la découverte : Au bout des Champs-Elysées, vous aurez l’occasion de croiser le Palais de la Découverte. Des expositions touchants à tous les domaines de la sciences, allant de la physique à la biologie y sont présentées. Plusieurs exposés et expériences sont organisés quotidiennement, et viennent agrémenter votre visite. Différentes animations sont organisés, comme au planétarium, où des séances sont organisé, sur le système solaire, les étoiles, où les astres visibles depuis la Terre. Plusieurs expositions temporaires sont organisées tout au long de l’année. Ainsi, jusqu’en novembre, laissez-vous attirer par leur exposition sur le magnétisme. Le musée propose un tarif réduit à 7€ pour les étudiants.
  • Le coin de verdure, le musée du quai Branly : Depuis 2007, un bâtiment recouvert d’arbres et de verdures nous a ouvert ses portes. Le musée du quai Branly nous fait voyager autour du monde grâce à ses riches collections d’anthropologie et d’ethnologie. Les collections du musée tournent autour des arts et civilisations d’Asie, d’Afrique, d’Océanie et d’Amérique. Plus de 3000 objets d’art, allant de la peinture à la sculpture en passant par le textile et la musique nous sont présentés tout au long de ses expositions. Près d’une dizaine d’expositions temporaires y sont organisées par ans. Du 9 octobre au 25 juillet, une exposition temporaire sur les Olmèques et les cultures du Golfe du Mexique. En parallèle, du 3 novembre au 7 février, le musée propose une exposition sur les carnets Kanak.
  • La cinémathèque ou le royaume des cinéphiles : Dans la rue de Bercy s’est installé la cinémathèque française. De nombreux films et objets en lien avec le septième art alimentent ses expositions. Cinéphile ou non, ses expositions et projections ont de quoi vous intéresser et vous plonger au-delà de l’écran. Plusieurs expositions temporaires sont organisées tout au long de l’année. Jusqu’au 31 mai 2021 est organisé une exposition sur Louis de Funès, et vous fait découvrir l’acteur derrière ses personnages. De nombreuses rétrospectives y sont organisées autour de grandes figures du cinéma, comme Hiroshi Shimizu, Elisabeth Taylor, ou encore Gérard Oury. Le musée propose un tarif réduit pour les étudiants, s’élevant à 2,50€. Des abonnements illimité à 10€ par mois sont disponibles si vous êtes des visiteurs régulier.
La cinémathèque
  • Suivez la lumière : Depuis deux ans déjà, l’Atelier des Lumières nous offrent un incroyable jeu de lumière permettant la projection d’œuvres d’art géante sur les mur de cette ancienne fonderie. De nombreux artistes sont mis à l’honneur dans plusieurs expositions temporaires. Une grande exposition temporaire sur Chagall, Monet et Renoir y est organisé jusqu’au 3 janvier 2021. Jusqu’au 31 octobre, l’atelier des lumières propose pour la première fois une immersion dans les photographies de Jimmy Nelson. Ce grand centre, où la peinture côtoie le numérique, permet une immersion totale, qui saura plaire à tout le monde. Le tarif jeune, valable jusqu’à 25 ans, est de 10€.
L’atelier des lumières
  • Le plus magique : Bien moins connu du grand public, le musée de la magie offre une étrange collection d’objets magiques, venus de tous temps, utilisés par les illusionnistes. Une histoire de la prestidigitation depuis le XVIIIème siècle vous est présentés entre deux tours de passe-passe par des magiciens professionnels. Le musée partage ses locaux avec un autre musée, celui des automates. Plus de 200 automates et marionnettes animées vous accueillent dans ce parcours. Le musée n’offre cependant pas de tarif étudiant, et le prix d’entrée est à 14€.

Le plus curieux : Mettez au défi votre vue, et faite jouer votre cerveau au musée de l’illusion, qui a ouvert l’année dernière. Des illusions d’optiques grandeurs natures sont proposés dans différentes expositions. Entre le tunnel vortex et le vase de Rubin, vous pouvez tenter d’entrer dans la salle d’Adelbert Ames. Le tarif étudiant est à 15€.

Le musée de l’illusion
  • Bienvenue chez Picasso : Inauguré en juillet dernier, dans la rue Thorigny, le musée national Picasso expose des peintures du célèbre peintre, mais également des sculptures. Des livres illustrés par ce dernier, des dessins, des estampes, et tout un tas d’objets sur cet homme y sont exposés. Picasso n’est pourtant pas le seul artiste présent parmi les collections du musée. Le peintre avait assemblé, tout au long de sa vie plusieurs toiles réalisées par ses amis, ou par des peintres qu’il admirait. Ainsi, vous pourrez croiser, durant votre visite quelques œuvres de Matisse, Cézanne et Degas.
  • Allô, docteur ? : Le musée de la médecine, situé juste à côté d’une université de médecine, nous raconte l’histoire de la médecine jusqu’au XIXème siècle. C’est dans cet ancien cabinet d’anatomie que s’est installé la plus ancienne collection de matériel médical d’Europe. Vous y croiserez, durant votre visite, du matériel de chirurgien, de dentiste, ou encore de pharmacien. entourés de photographies et d’œuvres d’arts liés au monde médical. Le tarif étudiant du musée est de 2,50€.

Un article de Tom Delangue et Ariane Da Cunha.

Cet article a pour but de regrouper des informations sur les bons plans étudiants parisiens et les visites à faire. Vous avez une idée à partager ? Dites-le nous en commentaire !

Publié par :Florilèges

Laisser un commentaire