Ambroise Figino, La Madonne au serpent

Laisser un commentaire