« C’est un comique ? Non, c’est un parlant ! » Disait-on dans Singing in the rain pour désigner cette curieuse nouveauté apparue à la fin des années 1920. L’arrivée du parlant a été une révolution pour le cinéma, il a pourtant connu des débuts difficiles.

Le désir d’allier le son à l’image est apparu en même temps que le cinéma. Thomas Edison s’intéressa de près à l’idée. Après avoir inventé le phonographe, il rêva de pouvoir assembler l’image et le son. « On pourrait ainsi assister à un concert du Metropolitan Opera cinquante ans plus tard, alors que tous les interprètes auraient disparu depuis longtemps » dit-il. Dickson, son assistant, pris le relai en couplant le cinéma kinétoscope et le phonoscope. Alice Guy réalisa, quant à elle, les premiers phonoscènes, l’ancêtre du clip. (Ici, un article consacré à cette pionnière du cinéma.)

Publié par :tomdelangue

Laisser un commentaire