Les demoiselles de Rochefort de Jacques Demy (1967)

« Faire un film dont le sentiment serait joyeux, faire en sorte que le spectateur soit, après la projection, moins maussade qu’il ne l’était avant de rentrer dans la salle », telle était la volonté de Jacques Demy avec son huitième long-métrage Les Demoiselles de Rochefort. Sorti en 1967, ce classique de la comédie musicale ne cesse de faire rêver et chanter à travers son univers haut en couleur.

Dès les premières images, Jacques Demy nous emmène avec lui dans son monde Les_Demoiselles_de_Rochefortmagique, plein de danses et de chansons qui vous resteront (très) longtemps en tête. Ces chansons sont peut-être justement ce qu’il y a de plus mémorables. Composées par Michel Legrand, elles sont mises en parole par Jacques Demy, notamment un duo efficace qui avait déjà fait ses preuves quatre ans plutôt avec Les Parapluies de Cherbourg, et qu’on retrouvera quelques années plus tard dans Peau d’Âne (1970). 

On y retrouve Catherine Deneuve et Françoise Dorléac dans le rôle des jumelles, sœurs dans la vraie vie, accompagnées de Danielle Darrieux, Jacques Perrin et surtout, en bonus, l’inoubliable Gene Kelly chantant à tue-tête son amour. C’est donc un casting hors pair que nous offre Jacques Demy qui n’en est pas à son premier coup d’essai.

Delphine et Solange sont deux jumelles de 25 ans. Delphine donne des leçons de danse et Solange, des cours de solfège. Elles attendent le grand amour. Leur mère, madame Yvonne, tient un café-restaurant et élève un petit garçon, Boubou. Simon Dame, un marchand de musique, regrette la femme qu’il a jadis aimée. Maxence, un marin, peintre à ses moments perdus, cherche la femme idéale que le destin lui a promise. Andy Miller, un danseur américain, rêve de celle qui partagerait ses goûts. Lors de la grande foire organisée à Rochefort, tous ces chemins vont se croiser…

Les_Demoiselles_de_RochefortDans de grands ballets chorégraphiés, les personnages expriment leurs désirs, leurs rêves. La caméra de Demy ne fait qu’embellir ces chorégraphies, par une maîtrise de l’image incroyable et surtout de moyens dignes des plus grands films hollywoodiens, auxquels il fait évidemment un grand et bel hommage : grues, mouvements amples et panoramiques, plan séquence, ou faux plan séquence qui sait… La caméra ne cesse de bouger et accompagne les danseurs dans chacun de leurs mouvements. Tout est question de légèreté, d’enchanter la vie, ne serait-ce que pour quelques secondes.

Au-delà du point de vue technique, Les Demoiselles de Rochefort insuffle avec une grande précision rythme et poésie dans ses dialogues et chansons. Ces dernières, au sein desquelles circulent Delphine et Maxence, Solange et Andy, Yvonne et Simon, se font écho. Elles se répondent dans une danse effrénée et sont portées par des thèmes musicaux qui reviennent comme une rengaine. Alors que les personnages demeurent dans l’ignorance, les paroles de ces chansons nous mènent, en tant que spectateur, dans la confidence.

Les_Demoiselles_de_Rochefort

Les Demoiselles de Rochefort représente, en 1967, un aboutissement dans la carrière de Jacques Demy. Ce monument trouve tout à fait sa place aux cotés des grands chefs d’œuvres du cinéma musical tel que Chantons sous la Pluie de Stanley Donen, West Side Story de Robert Wise, qui ont chacun un acteur en commun avec Les Demoiselles de Rochefort, ou plus récemment Lalaland de Damien Chazelle qui a ému le monde entier grâce à ses nombreuses références.

Les Demoiselles de Rochefort n’est autre qu’une ode à la joie et la célébration de la vie, pleine de fantaisie et de pep’s à venir découvrir ou redécouvrir sans attendre. Que vous soyez marins, amis, amants ou maris…laissez-vous séduire par la magie de Jacques Demy !

Affiche_Demoiselles_de_rochefort


Si vous souhaitez (re)voir ce film, le CinéClub de l’École du Louvre organise une séance spéciale pour Noël, le mardi 11 décembre à 18h dans l’amphithéâtre Durër, à l’Ecole du Louvre, Porte Jaujard.

Entrée : 2 euros.

Si vous êtes extérieurs à l’école, n’oubliez pas de réserver votre place 24h à l’avance en indiquant vos nom et prénom (et ceux de vos accompagnateurs si ils sont aussi extérieurs) à l’adresse mail suivante : cineclubecoledulouvre@gmail.com

Sources des images : Les Demoiselles de Rochefort – Jacques Demy

Publicités

1 commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s